• Site Anglais
  • Site Italien


Un WE très spécial
La famille Cénacle s'est retrouvée à Lalouvesc pour vivre un WE très spécial. A l'occasion de la fête de Sainte Thérèse Couderc, fondatrice de Notre Dame du Cénacle, les 10-11 septembre 2016 ont été célébrés à Lalouvesc,190 ans de service apostolique.

Un Week-End très spécial

 

 

Cette année, à Lalouvesc, la fête de sainte Thérèse Couderc a pris une dimension très spéciale.27 27  

Samedi 10 et dimanche 11 septembre 2016, sœurs Patricia Byrne et Ghislaine Pauquet du gouvernement général, de nombreuses de sœurs de la Province Europe-Togo, des sœurs d’autres Provinces (Madagascar, Amérique du Nord), des membres de la Famille Cénacle, des amis et collaborateurs sont venus à Lalouvesc pour rendre grâce pour tout ce qui s’est vécu dans cette maison depuis sa fondation et accueillir ensemble l’arrêt des activités apostoliques.

 

La messe qui nous rassemble

Nous nous sommes rassemblés à la basilique pour célébrer l’Eucharistie avec des représentants de divers Cénacles d’Europe, des Etats Unis et de Madagascar, ainsi que de nombreuses personnes d’Ardèche.

Le nouvel évêque du diocèse de Viviers, Monseigneur Balsa, ainsi que Monseigneur Blondel, qui a été pendant de longues années évêque de cette région, ont tous deux exprimé leur attachement à Mère Thérèse, sainte de l’Ardèche, leur sainte.2 2  

Sr Patricia, supérieure générale de la Congrégation, a donné le sens profond de cette célébration, nous invitant à prendre conscience des émotions mélangées, à les nommer et à rester unis dans la peine que nous avons tous et toutes (Cf. texte joint).

Un panneau reflétant l’activité apostolique du Cénacle de Lalouvesc a été apporté au pied de l’autel, manière symbolique d’évoquer les différentes activités apostoliques.

Au moment de l’action de grâce, nous écoutons un extrait d’une lettre de Mère Thérèse parlant de la Bonté de Dieu en toutes choses.

 

Le partage en amitié

Après l’Eucharistie, nous étions tous invités à nous retrouver au Cénacle pour un apéritif et pour le repas. Ils furent nombreux à répondre à l’invitation.

Ce fut un excellent temps d’échange qui nous permit de rencontrer, en particulier, les gens de la région et de les écouter parler de leur réalité rurale et leur attachement à Mère Thérèse et au Cénacle.

 

La veillée pour faire mémoire9 9  

Le soir, dans la chapelle St Etienne, après le mot d’introduction de Sr Ann Turner, provinciale d’Europe-Togo, la communauté de Raismes, chargée de l’animation de cette une veillée, nous aidait à nous souvenir et à rendre grâce.

C’est ainsi qu’apparurent des rouleaux sur lesquels étaient inscrits le nom de toutes les sœurs ayant fait communauté à Lalouvesc depuis la fondation !!!

Nous avons eu ensuite un petit jeu de devinette avec le titre d’activités apostoliques ayant eu lieu par exemple en 1880, en 1940 ou en 2005, titres bien caractéristiques de leur époque et du type de retraitants.

La soirée s’est terminée après avoir écouté plusieurs extraits du journal de la maison écrits par nos sœurs au cours de ces 190 années : lecture très émouvante et parfois bien amusante. Ceux et celles qui le désiraient, pouvaient également écrire ou dessiner sur une grande feuille de papier quelque chose de leur vécu en ce lieu.

 

La prière qui nous envoie

Le lendemain matin était libre jusqu’à 11h15, ce qui a permis à chacun et à chacune de  prendre un long temps personnel de prière, de continuer à écrire sur la grande feuille accrochée au mur de la chapelle St Etienne ou de rencontrer les autres au Cénacle ou dans le village.

En fin de matinée, nous nous sommes retrouvés dans la chapelle St Etienne pour lire ce qui avait été écrit sur la grande feuille de papier accrochée au mur et partager avec les personnes à côté de nous ce qui nous touchait et faisait écho à notre propre expérience. Puis nous avons quitté la chapelle St Etienne pour, devant Mère Thérèse, échanger avec nos voisins et voisines le petit pas que nous nous sentons personnellement appelé(e)s à faire pour vivre avec foi, confiance et espérance la décision prise et le deuil qu’elle implique. Nous avons terminé le partage en chantant en union avec Mère Thérèse, son acte d’offrande.

Après le déjeuner, alors que tous les bagages étaient prêts, nous avons pris tous ensemble 21 21  un dernier temps dans la chapelle, devant le châsse de Mère Thérèse, où de tout petits sabots avaient été déposés, pour écouter la lecture d’un passage de Se Livrer en diverses langues (y compris chanté en Tagalog). L’émotion du moment était vraiment intense, en particulier lorsque l’un(e) après l’autre nous nous sommes levés pour prendre un petit sabot et partir vers le car !

 

d'après les news du Gouvernement Général

Télécharger le fichier PDF "PB-10-Sep-2016-Lalouvesc fr. (2)" (380.2 Ko)
contenu du fichier
mentions légales |  contact | ND Cenacle © Tous droits réservés