• Site Anglais
  • Site Italien
Faire un don


Revue Christus: Une histoire qui nous relie

Luisa Curreli Luisa Curreli  

S'approprier le récit de sa communauté

 

La revue Christus a réuni trois religieux·ses qui interviennent auprès des postulants ou des novices dans leurs congrégations respectives (Notre-Dame du Cénacle, Ordre franciscain des frères mineurs, Communauté du Chemin Neuf). Ensemble, ils explicitent comment se croisent et se tissent un récit collectif et des récits personnels en vue de la constitution d'un corps.

 

Christus : Vous êtes issus d'horizons différents. Pouvez-vous vous présenter ainsi que vos familles religieuses respectives et dire en quelques mots comment se fait l'accueil des novices chez vous ?

Luisa Curreli : Italienne et sœur du Cénacle, je suis responsable du noviciat depuis quatre ans. Nous sommes de spiritualité ignatienne. Notre vie repose sur trois dimensions : la vie de prière, la vie apostolique et la vie communautaire – ce qui constitue une spécificité dans la famille ignatienne, parce que les trois sont d'égale importance. Pour nous, la vie en communauté est également le lieu de notre mission. Par ailleurs, au Cénacle, la relation avec le Christ dans la prière tient une place centrale : on parle souvent d'une vision contemplative. Ce que nous transmettons aux autres, c'est avant tout ce que nous expérimentons dans la prière. Nous ne sommes pas dans les services sociaux, ni dans les hôpitaux, ni dans l'enseignement. Notre service apostolique est ordonné à l'éveil et à l'approfondissement de la foi ; il consiste essentiellement en de l'accompagnement spirituel dans les retraites effectuées le plus souvent selon les Exercices spirituels, dans la catéchèse, et dans tout ce qui peut permettre à une personne de faire l'expérience de la rencontre personnelle du Seigneur. Cette dimension de la vie spirituelle qui est fondamentale est certainement liée à l'histoire de nos fondateurs.

Des vies communes à expérimenter

Christus : Vous avez précisé que vous êtes maîtresse des novices, en quoi cela consiste-t-il et comment s'organise le noviciat ?

L. C. : Notre noviciat est à Versailles. C'est une petite structure à côté du Centre spirituel. Nous accueillons et formons ensemble toutes les novices européennes, donc des Italiennes, des Françaises, des Britanniques ou des Irlandaises. Notre noviciat bénéficie de l'internoviciat ignatien qui rassemble les maîtres et maîtresses des novices de différentes congrégations ignatiennes (jésuites et religieuses) depuis les années 1970, pour donner une formation conjointe à leurs novices. Ceci permet à la fois d'unir les forces des animateurs, des accompagnateurs, mais aussi à tous les novices qui sont peu nombreux de créer des liens entre eux. Nous avons un programme sur deux ans avec différents temps (session d'écoute, retraite de fondement, les Trente jours et diverses formations). Le chemin propre de chaque congrégation se dessine à l'intérieur de cette dynamique commune.

La visée du noviciat est de continuer le discernement qui a commencé au moment du postulat, lequel dure entre six mois et un an. Se vivent alors les premiers pas dans l'incorporation au corps. Il s'agit donc d'expérimenter la vie de prière, la vie apostolique et la vie communautaire et de les faire dialoguer avec la vie de la novice, afin de sentir s'il y a une consonance entre les trois dimensions. Par exemple, si la personne a un grand désir de vie apostolique mais ne s'y retrouve pas dans la vie communautaire, on pourra alors l'aider à discerner le bien-fondé de sa vocation au Cénacle.

La suite de cet article dans la revue Christus de janvier 2018, n°257, page 58 à 69 Une histoire qui nous relie

 

 

 

mentions légales |  contact | ND Cenacle © Tous droits réservés