• Site Anglais
  • Site Italien


Vie consacrée : 3 manières d\'en parler

30 novembre 2014 – 2 février 2016

Une année de la Vie Consacrée

3 manières d’en parler…

 

  1. Lettre du pape François

logo-anno-vita-consacrata_it logo-anno-vita-consacrata_it  

L’année de la Vie Consacrée voulue par le pape François a commencée le 1er dimanche de l’Avent (30 novembre 2014). A cette occasion, le pape a écrit une lettre magnifique adressée à tous les consacré-es. En voici un extrait.

 

[Extrait]

J’attends encore de vous ce que je demande à tous les membres de l’Église : sortir de soi-même pour aller aux périphéries existentielles. « Allez partout dans le monde » a été la dernière parole que Jésus a adressée aux siens, et qu’il continue d’adresser aujourd’hui à nous tous (cf. Mc 16,15). C’est une humanité entière qui attend (…) Ne vous repliez pas sur vous-mêmes, ne vous laissez pas asphyxier par les petites disputes de maison, ne restez pas prisonniers de vos problèmes. Ils se résoudront si vous allez dehors aider les autres à résoudre leurs problèmes et annoncer la bonne nouvelle. Vous trouverez la vie en donnant la vie, l’espérance en donnant l’espérance, l’amour en aimant. J’attends de vous des gestes concrets d’accueil des réfugiés, de proximité aux pauvres, de créativité dans la catéchèse, dans l’annonce de l’Évangile, dans l’initiation à la vie de prière.

Texte entier ici

 

  1. Consacrée et blogueuse…c’est possible

blog 1 blog 1  

Sr Michèle Jeunet est sœur du Cénacle. Elle nous raconte l’aventure de son blog comme partie prenante de son apostolat de consacrée.

 

L’aventure a commencé il y a trois ans. Qu’est-ce qui peut pousser une religieuse à faire un blog ?

Pas plus que ce qu’elle fait de bien d’autres manières. Simplement en utilisant un moyen de communiquer la foi avec cette nouvelle technique. Mais quelle technique ! C’est comme une bouteille à la mer. Vous ne savez pas qui vous allez rejoindre, qui va vous lire.

 

C’est donc une heureuse surprise quand un de vos lecteurs écrit un commentaire. Vous découvrez un nom, une réaction, des souffrances quelques fois ou des joies partagées. Egalement si vous recevez un mail qu’il est possible de faire en cliquant sur « Contact ». Parmi ces rencontres, il y a eu un séminariste maltais, une maitresse des novices au Québec, un sociologue faisant une thèse sur la blogosphère catho, un homme signant « le voyageur »  en colère contre l’Eglise ou une autre qui se sent accueilli dans sa révolte parce que  j’accepte de mettre sur le blog, certains de ses écrits.

 

Depuis le 6 juillet 2011, date de la création, il y a eu 412 articles écrits, 85804 pages lues, 45809 visites. On peut y trouver des dizaines de rubriques différentes : des pistes pour prier avec des textes bibliques, des présentations de théologiens, des « boites à outils » pour la vie spirituelle, des infos sur les propositions des Sœurs du Cénacle, des fondamentaux de la foi, des appels à agir, des coups de cœur sur des articles, de livres, des musiques, des articles d’invité-es.

 

Je vous ai mis l’eau à la bouche ? J’espère ! Alors cliquez vite sur le blog du bonheur de Dieu

 

 

3. Témoignage d’une consacréecathedrale_de_Moulins cathedrale_de_Moulins  

 

Cécile s’est engagée au célibat consacré dans la Famille spirituelle du Cénacle. Voici son témoignage.

Ce qui me rend heureuse et me fait vivre à la suite du Christ c’est tout d’abord la prière, le silence, la méditation de la parole de Dieu, c’est de  m’arrêter longuement  auprès du Seigneur.

Lors de la célébration de mon engagement définitif au célibat consacré, Mgr Percerou m’a dit « il te faut donc partir, être disponible, ne rien emporter sinon au cœur cette passion pour le Christ et son Evangile ». C’est cela qui me fait vivre, contempler le Christ, et  avec lui,  à la suite de Mère Thérèse, fondatrice de la Congrégation Notre-Dame du Cénacle, me livrer, ne tenir à rien, « ne plus chercher de satisfaction propre mais uniquement le bon plaisir divin » dit-elle. 

Un autre texte de Mère Thérèse  « La Bonté », oriente ma vie en me donnant de regarder  le monde dans tout ce qu’il a de bon, de beau, de m’ouvrir à tout ce qui m’entoure avec confiance. Ces deux textes m’invitent à ne pas m’appesantir sur mes limites, mes péchés ni sur ceux du monde, mais à avancer vaille que vaille, sûre de  l’amour de Dieu qui peut tout.

J’ai aussi le bonheur de travailler avec des personnes en situation de handicap. Avec elles, j’apprends à communiquer autrement, à ralentir, à être présente aux petites choses. Etre témoin de leur joie simple, de leur confiance, de la disponibilité de mes collègues  est une autre manière de contempler le Christ.

Finalement, au bout d’une année de vie dans le célibat consacré, ce qui me fait vivre et me rend heureuse, c’est d’être simplement dans les bras de Dieu. Comme le  dit le psaume 130, «  je ne poursuis ni grands desseins, ni merveilles qui me dépassent, non mais je tiens mon âme égale et silencieuse, mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère »

mentions légales |  contact | ND Cenacle © Tous droits réservés