• Site Anglais
  • Site Italien


Méditer une chanson

zaz fraternité Avenir papillons

Méditer la chanson de Zaz : on ira

 

 Ecouter et voir la chanson de Zaz, on ira, plusieurs fois

 


Sentir comment cette chanson vous touche : la voix, la musique, les paroles.


Lire le texte de cette chanson et l’imprimer

 

Télécharger le fichier On Ira

Contenu du fichier :


Souligner les phrases que vous aimez et vous demander pourquoi.

 

Lire à haute voix

On ira
Écouter Harlem au coin de Manhattan,
On ira
Rougir le thé dans les souks à Amman,
On ira
Nager dans le lit du fleuve Sénégal,
Et on verra brûler Bombay sous un feu de Bengale.
On ira
Gratter le ciel en dessous de Kyoto,
On ira
Sentir Rio battre au coeur de Janeiro,
On lèvera
Les yeux sur le plafond de la chapelle Sixtine,
Et on lèvera nos verres dans le café Pouchkine

 

 

Sentir l’universalisme qu’il y a dans ce passage, cette invitation à être habitant du monde sans frontière, sœur et frère de tous pays. « Mon cœur est grand comme le monde » ( Thérèse Couderc). Sentir que tous ces lieux sont beaux et sont un appel à admirer leur beauté.

 

 

Lire à haute voix

Oh ! Qu’elle est belle notre chance,
Aux mille couleurs de l’être humain,
Mélangées de nos différences,
À la croisée des destins.
Vous êtes les étoiles, nous sommes l’univers,
Vous êtes un grain de sable, nous sommes le désert,
Vous êtes mille pages et moi je suis la plume,
Oh, oh, oh, oh ! Oh, oh, oh !
Vous êtes l’horizon, et nous sommes la mer,
Vous êtes les saisons, et nous sommes la terre,
Vous êtes le rivage et moi je suis l’écume.
Oh, oh, oh, oh ! Oh, oh, oh !

 

Gouter cette exclamation : « qu’elle est belle notre chance »

Chance de vivre. La laisser raisonner en soi pour qu’elle ouvre en moi des fontaines de vie.

Me laisser rejoindre par la poésie de mots : étoiles, univers, grain de sable, désert, milles pages, plume, horizon, mer, saisons, terre, rivage, écume…

Litanies de beauté que nous sommes dans nos différences mélangées.

 

Lire à haute voix

On dira
Que les poètes n’ont pas de drapeau,
On fera
Des jours de fêtes autant qu’on a de héros,
On saura
Que les enfants sont les gardiens de l’âme,
Et qu’il y a des reines autant qu’il y a de femmes.
On dira
Que les rencontres font les plus beaux voyages,
On verra
Qu’on ne mérite que ce qui se partage,
On entendra
Chanter des musiques d’ailleurs,
Et l’on saura donner ce qu’on a de meilleur.

 

Entendre cet appel à agir : on dira, on fera, on saura, on verra, on entendra.

Donner ce qu’on a de meilleur, regard d’émerveillement sur les femmes, les enfants, et faire de chaque rencontre un voyage…

N’est-ce pas la vie de Jésus qui est chantée là ?

 

mentions légales |  contact | ND Cenacle © Tous droits réservés