• Site Anglais
  • Site Italien


Un groupement séculier

 

Quand j’ai connu le Cénacle il y a plus de trente-cinq ans, puis le Groupement dans lequel je suis entrée, après un temps de discernement, il y a presque vingt sept ans, j’avais terminé mes études, j’étais jeune professeur dans un Lycée d’Etat, ma vie était déjà tracée, et si, en apparence, elle n’a pas changé, elle a été radicalement modifiée de l’intérieur.

Il devenait évident que RIEN, plus RIEN, ne pouvait être profane, réservé, étranger à ma relation avec le Seigneur, mais que toute ma vie, - vie professionnelle, vie de relations familiales, amicales… -, est réponse à l’Amour du Seigneur pour moi et lieu pour dire, avec Sa grâce, dans la discrétion, par ma façon d’être, quelque chose de Son Amour pour chacun.

C’est dans les tâches les plus banales de la vie quotidienne que Le Seigneur m’envoie en mission.

Aujourd’hui, je ne peux que rendre grâce pour cet appel du Seigneur, et la médiation du Groupement pour répondre, de manière radicale à l’appel du Seigneur.

 

                                                                                                          Jacqueline

 

Charisme du groupement : travailler,dans l’Eglise,sous la mouvance de l’Esprit Saint,   « avec Marie la Mère de Jésus »  (Actes 1,14) pour changer le Monde de l’intérieur, et participer, par ce qu’on est dans sa profession, son lieu de vie, sa famille, en vivant l’Evangile dans les réalités du monde, à la construction du monde créé par Dieu, sauvé en Jésus Christ, habité par l’Esprit Saint.

 

Ma rencontre avec le Groupement…

 

Je dirais volontiers, en reprenant les mots de Mère Thérèse : « L’Esprit Saint a tout conduit ». C’est ainsi, en tout cas, que je le relis !

Après l’entrée en vie professionnelle, un accident de voiture où je me suis trouvée plutôt défigurée, ma vie à 35 ans finissait par tourner sur elle même, et je demandais au Seigneur de me montrer quelle pouvait être ma vocation…Au « hasard » de mes lectures, j’ai d’abord été poussée à découvrir la prière, grâce à un petit livre du père Bécheau ( jésuite, je crois). Dans le même temps, je faisais partie d’un groupe de prière dans mon quartier où il fut décidé de prier régulièrement pendant un an pour les vocations, ce qui m’a conduite un jour à rechercher des document concernant ce sujet. A la librairie religieuse où je suis allée, une des libraires, faisant partie d’un IS, m’a proposé un livre concernant cette vocation que j’ai donc découverte. Un jour de rencontre de prière avec le groupe cité plus haut, des dépliants étaient à notre disposition, dont une proposition du Cénacle de Nancy : corps et prière. C’est en allant au Cénacle pour participer à cette proposition que je suis tombée sur le feuillet présentant le Groupement , feuillet qui m’a paru moderne et dynamique, (c’était important pour moi de ne pas aller m’enterrer dans un groupe « pieux », un peu désuet). Voilà une demande d’informations partie, tandis que je faisais plus ample connaissance avec le Cénacle en particulier grâce à un accompagnement spirituel par une religieuse et des retraites selon les Exercices…Chemin au cours duquel s’est précisée ma vocation : en janvier 1987, j’étais admise dans le Groupement. A ce jour, cet engagement fait toujours ma joie, et j’en rends grâce au Seigneur !

 

                                                                                                          Marie-Anne

 

Dans ma vie, qui est allée peu à peu en se caractérisant par une longue recherche de sens, il me semble pouvoir privilégier deux espaces : l’Hôpital et la maison ; les relations profondes et la solitude. L’équilibre dans lequel cette alternance est continuellement à chercher est le centre qui oriente les deux espaces et les rend vivables pour moi, c’est le Seigneur.

 

A l’Hôpital, espace que j’ai fréquenté en premier, je me trouve confrontée à des relations riches et profondes ; souvent mon travail de médecin me met dans des situations qui me transcendent, qui demandent  respect, force, discrétion et délicatesse.

 

La maison est le lieu des rencontres, mais surtout de moments de silence et de solitude. Cet espace, qui semble plus perceptible comme tant d’autres vitaux, réclame un engagement, une recherche, des projets pour qu’il ne soit pas gaspillé, pour qu’il ne disparaisse pas. C’est un espace de recherche de sens, d’action de grâce.

 

Dans l’ensemble, ma vie est caractérisée par une grande liberté de mouvements, qui demande toujours une disposition complète de discernement. Ma condition de « femme seule » me rend potentiellement disponible, ouverte, attentive, prête, mais c’est aussi un lieu de tentations, de pouvoir, d’orgueil.

 

Le Groupement Séculier est l’instrument qui m’aide à « tenir » sur un chemin de vie intense et passionnant, en m’enseignant à voir la présence du Seigneur et à discerner sa volonté. Les rencontres mensuelles de partage de vie, les retraites, les sessions, l’accompagnement personnel sont des touches délicates qui me font tenir sur la route en m’aidant à réagir dans ma vie à la lumière de la Parole de Dieu.

 

 

                                                                                             Susanna 

 

Des femmes (célibataires ou veuves), consacrées, rattachées à la spiritualité du Cénacle, qui répondent à l’appel de Jésus-Christ, là où elles sont, dans la vie familiale, professionnelle, sociale...

 

 

En communion fraternelle sans vie communautaire, mais par une vie d'équipe pour partager et porter dans la prière le tissu de notre vie.

 

 

Nourries de la prière quotidienne à la Parole de Dieu et de l'Eucharistie.

 
mentions légales |  contact | ND Cenacle © Tous droits réservés