• Site Anglais
  • Site Italien


Se mettre à la suite du Christ...
Choisir de tout laisser... et ainsi tout recevoir...

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 10,17-22)

En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : 

« Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »

Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : 

Ne commets pas de meurtre,

ne commets pas d’adultère,

ne commets pas de vol,

ne porte pas de faux témoignage,

ne fais de tort à personne,

honore ton père et ta mère. » 

 

L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. »

Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. 

 

Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » 

Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. 

 

Comment, aujourdh'ui, se mettre à la suite du Christ ?

Quel chemin cette rencontre dans l'évangile nous ouvre-t-elle ? 

 

Voici quelques pistes qui peuvent nous aider à avancer vers un "plus de vie" offert par Dieu.  

Un conseil : il est bon de rester là où j'ai du goût pour savourer et goûter les choses intérieurement.

 

J’entre dans ce temps de prière en présentant mon désir au Seigneur. Je peux lui demander d’ouvrir mon cœur à son propre désir, à la vie qu’il veut me donner, je peux lui demander la grâce de l’audace, de lui faire totalement confiance… ou tout autre chose dont j’ai besoin pour le suivre aujourd’hui.

 

1. « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ? » Je prends le temps de voir cet homme qui court et se met à genou devant le Seigneur. Il a beaucoup de respect, de révérence. Il est sans doute habité d’un grand désir de faire le bien alors qu’il entre en relation avec Jésus.

Et moi, qu’est-ce qui me conduit à Jésus ? Quel désir je porte en moi aujourd'hui ? A mon tour, quelle question est-ce que je voudrais lui poser ?

 

2. Je continue à regarder cet homme. A l’invitation de Jésus de respecter les commandements, il lui répond qu’il est un homme qui respecte la loi depuis sa jeunesse : il fait bien et ne fait pas le mal. Et moi, comment est-ce que je reçois ces paroles de Jésus ? Dans quelle mesure sont-elles des paroles de vie ?

 

3. « Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. » Je contemple le regard de Jésus posé sur cet homme. A mon tour, comme cet homme, je me laisse regarder par Jésus. Je laisse Jésus poser son regard sur moi, moi avec tout ce que j’ai fait de bien…, mais peut-être aussi, j’ose me présenter à lui avec tout le bien que je n’ai pas fait, pas encore.

Et je regarde le fruit que cela porte : quelle réponse est-ce que je donne à ce regard ?

 

4. « Va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » Jésus invite à tout quitter pour le suivre. Invitation radicale ? Manière de parler ? Comment est-ce que j’accueille cet impératif de Jésus de tout quitter ?

Je regarde mes attaches et je prends le temps de voir celles qui sont bonnes, et celles qui m’empêchent d’aller à la rencontre de l’autre, de Jésus, de Dieu. Qu’est-ce que j’ai déjà quitté pour mieux suivre le Christ ? Quel chemin me reste-t-il à parcourir pour le rejoindre sur sa route ? Qu’est-ce qui m’empêche aujourd'hui d’accueillir la vie éternelle offerte par Jésus ?

Je rends grâce pour la vie déjà reçue à la suite du Christ et je lui demande la grâce pour poursuivre ma route.

mentions légales |  contact | ND Cenacle © Tous droits réservés