• Site Anglais
  • Site Italien


Avec Lazare, accueillir une force de vie !

Méditation à partir de l'Evangile du 5ème dimanche de carême,

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean au chapitre 11, 1-45

 

Saint Lazare de Béthanie

 

Le Seigneur Jésus fait passer de la mort à la vie.

Ce récit du retour à la vie de Lazare est un témoignange fort de ce désir de vie que le Seigneur veut pour chacun de nous.

 

Au début de cette méditation, je demande la grâce de me laisser toucher par cette force de vie que le Seigneur veut pour moi.

Je peux aussi lui demander cette grâce particulière pour une personne de mon entourage, pour une situation du monde ou de la société.

 

Je prends le temps de me poser avec Jésus, au bord du Jourdain, là où Jean le Baptiste avait baptisé. Il est entouré de ses disciples.

Je m'invite au milieu d'eux et me mets à l'écoute de Jésus.

 

Soudain, quelqu'un vient lui annoncer que celui qu'il aime est malade. 

Et pourtant, Jésus demeure loin de Béthanie.

Pourquoi ne vient-il pas au chevet de Lazare, son ami malade, pour le guérir comme il l’a fait pour d’autres ? Non. Il se tient loin de lui, attitude bien étrange pour celui qui a tant de fois guéri, sauvé… Mais Jésus voudrait tant que ses disciples croient : le signe qu’il s’apprête à poser annonce la victoire de la vie.

Et moi,

quels sont les signes

que j'attends du Seigneur ? 

 

Et la mort fait son entrée.

Jésus, saisi aux entrailles par la mort de son ami, pleure. Dans ses larmes, il partage la souffrance de Marie, de Marthe, des juifs présents. Il n’est pas au-dessus de la douleur : il la partage.

Il y a peut-être dans ma vie

des souffrances, des douleurs

qui me touchent particulièrement.

Je les présente à Jésus et lui demande

force et courage pour avancer

avec lui dans la confiance.

 

 

Pourtant, alors que l’odeur de la mort est là, Jésus ne doute pas une seconde d’être exaucé. Il s’adresse à son Père et dans une grande action de grâce, il crie d’une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » Viens à la vie ! Sors de ton tombeau ! Cri d’espérance que tous ont entendu. Lazare, premier témoin de la victoire de la vie sur la mort, sort, rien de moins que ressuscité !

 

Et moi, de quel tombeau

le Seigneur m’invite-t-il à

sortir pour être bien vivant ?

 

Pour conclure cette méditation, je parle au Seigneur comme un ami parle à un ami, lui confiant ce qui m'habite maintenant.

Et je conclus par un Notre Père.

mentions légales |  contact | ND Cenacle © Tous droits réservés